Fort Ardraco (Scénario d'Ed Greenwood)

Georges (L'Aubergiste)
Georges (L'Aubergiste)

Les rues étaient à peine plus animées qu'à leur précédent passage. Néanmoins, les plus attentifs remarquèrent que les volets avaient été ouverts et qu'à travers les carreaux sales, on devinait du mouvement. Daniel surprit même une petite frimousse qui pointait le bout de son nez lorsqu'il passaient... Mais dès qu'il tourna son regard vers la maison, l'enfant se cacha. Le chemin n'était pas bien loin jusqu'à l'auberge, mais les cinq enquêteurs devaient attirer l'attention des villageois sur la défensive.

Ils étaient parvenus devant la porte de l'auberge, occupés à leurs discussion, lorsque celle-ci s'ouvrit, ne laissant pas à Dunhilda le temps de répondre à Nizam. Ils se retrouvèrent alors nez à nez avec Georges, un paquet sous le bras et une grosse clef à la main. Celui-ci s'immobilisa, un large sourire éclairant son visage.

- Alors çà ! s'écria-t-il. Si c'est pas les dieux qui nous jouent des tours !

Il mit la clef dans une poche et prit le paquet. De forme régulière, emballé dans un simple tissu, ce pouvait être une petite boîte ou un livre. L'aubergiste le tendit au barde.

- Antoine vient de me déposer ceci pour vous ! expliqua-t-il. Et devant l'incompréhension générale, il poursuivit.
" Il l'a trouvé sur le rebord de sa fenêtre, avec un mot écrit sur un bout de parchemin. Il a tout de suite reconnu l'écriture qu'il m'a dit : C'est un message de Kuldur !

Georges n'avait pas bougé de l'entrée de son auberge, presque à bout de souffle après son explication. Il était surexcité.

- Au cas où il m'arriverait quelque chose. qu'il a écrit sur le parchemin.

Le tissu tomba de lui même lorsque Nizam eut le paquet entre les mains révélant un carnet de notes relié de cuir sombre. Une simple cordelette le maintenait fermé, enroulée autour d'un clou agrafé sur la couverture. En regardant la tranche, ils pouvaient voir que le carnet était constitué d'une dizaine de feuille de vélin.

16/05/2020 18h15
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

Sam resta totalement figé sur ce qu'il venait de se passer. Apprendre qu'Antoine s'était retrouvé avec le testament de Kuldur était pour le moins surprenant. Il y avait donc une personne de l'ombre qui avait agit pour faire sortir ce livret de sa cachette. Et c'est toujours dans cet état là que je reçu ce carnet tendu par Nizam me faisant baragouiner :

[lg]
- Mais... heu... pourquoi ?
[/lg]

Et je me rappelais les déboires sur le chemin du barde et le but premier de sa venue ici. J'acquiesçais donc après avoir repris mes esprits et proposait que la lecture de ce document se fasse à l'intérieur de l'auberge pour limiter la fuite d'information.

Je sélectionnais une table qui permettrait que l'on s'y tienne tous et fit en sorte qu'il y ai une chaise pour chacun en les déplaçant moi même. Je m'installai et attendit que tout le monde fasse de même pour poser le livret au milieu de la table et tirer sur la fine cordelette afin de pouvoir le lire. La pénombre étant un peu trop présente je me levais et allais prendre une bougie pour permettre que chacun voit bien ce qu'il serait marqué.

Il ne fallut pas longtemps pour que Nizam nous rejoigne mieux apprêté et que je puisse commencer la lecture à voix haute du carnet, tournant les pages au fur et à mesure que je les terminerai.

Console R.P.
Lancé de 1d20+4 ~ [5] : 9
Lancé de 1d20-1 ~ [9] : 8
Lancé de 1d20+1 ~ [13] : 14
Lancé de 1d20+1 ~ [13] : 14
Lancé de 1d20+2 ~ [9] : 11
Edition 18/05/2020 00h23 par Dragon-Pourpre
17/05/2020 12h06
Georges (L'Aubergiste)
Georges (L'Aubergiste)

D'abord immobile, Georges consentit à reculer pour laisser passer tous le monde. Le carnet qu'il venait de confier aux enquêteurs avait provoqué un tel enthousiasme, qu'ils s'installèrent sans plus attendre autour d'un table pour le lire.
Seul Nizam et Daniel s'en désintéressèrent un instant, le temps de récupérer leurs affaires, que l'aubergiste avait entreposé derrière son comptoir.

Sam attrapa une bougie afin d'avoir un peu plus de lumière, ce qui fit prendre conscience à leur hôte qu'il faisait sombre, avec pour seule lumière la porte restée entrouverte. Il alla donc ouvrir les volets qu'il venait de fermer, inondant la pièce de la lueur du jour.
Puis il rejoignit le groupe qui s'était formé autour de la table, observant l'halfelin qui avait attrapé le carnet. Le lacet se défit sans résistance... Mais ce qu'ils découvrirent sur les pages du manuscrit, n'était pas exactement ce à quoi ils s'attendaient.
En effet, les trois premières pages, étaient couvertes de hiéroglyphes aux formes étranges, qu'aucun d'eux ne parvient à identifier ! Une langue inconnue ? Un grimoire ? Un code secret ? Ils devaient se rendre à l'évidence... Ils n'en avez aucune idée !

Georges s'en voulait de ne pas pouvoir les aider plus, car personne ne lisait à haute voix la traduction du texte sybillin, preuve qu'ils ne connaissaient pas plus cette langue qu'Antoine...

Ah mais Antoine...

- Euh... intervint l'aubergiste.
" J'ai oublié de vous dire ! Quand Antoine m'a apporté le paquet, il avait l'air secoué. Normal le pauvre, je me suis dit, Kuldur était son meilleur ami.
" Il s'en voulait, parce qu'il n'a pas dormi chez lui cette nuit. Du coup, il n'était pas là quand le magicien lui a déposé ça...

Georges reprit son souffle, ces détails lui revenant au fur et à mesure.

- Alors il est partit voir le baron.
" Je dois faire quelque chose ! qu'il m'a dit !

Edition 18/05/2020 15h12 par FroloX
17/05/2020 23h01
Dunhilda
Dunhilda

Dunhilda avait essayé de voir l'intérieur du livre mais elle ne s'y intéressa pas car elle ne comprenait rien et voyait que des dessins bizarres à son goût.
Elle regarda l'aubergiste et lui dit :


- Il est allé voir le baron tout seul ? Il vous a semblé en colère ou inquiet de devoir y aller ?

19/05/2020 20h59
Georges (L'Aubergiste)
Georges (L'Aubergiste)

Georges regarda la dvaerg bizarrement, comme s'il ne comprenait pas de quoi elle parlait.

- Oui, tout seul, lui répondit-il. Le château du comte n'est pas bien loin et à part cette histoire d'enlèvement, les environs sont plutôt sûrs.
" Mais... pourquoi devrait-il être en colère... ou inquiet ?

De la surprise, son visage passa à un sourire paternel qui se voulait rassurant.

- Le comte d'Estinbuk n'est certes pas très concerné par la Croisée, mais çà n'en fait pas un mauvais bougre pour autant. Il fait partit du conseil municipal, au même titre qu'Elimith, Kuldur et moi même. Je suis sûr que lorsqu'il apprendra la disparition du magicien du village, il enverra quelques hommes pour vous aider.

19/05/2020 23h39
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Nizam fit son possible pour s'habiller au plus. Non seulement il sentait bien que certains de ses compagnons étaient pressés... mais il était lui même piqué par la curiosité. Quelle ne fut donc pas sa déception lorsqu'il découvrit ces étranges symboles qui tenaient lieu d'écriture.

Il se tenait donc coi, écoutant l'échange entre l'aubergiste et la dwaerg, quand Daniel attira son attention : Le jeune homme n'avait pas quitté des yeux les parchemins et les étudiait étrangement. Oubliant le monde qui l'entourait, il laissa glisser sa main dans sa sacoche et jeta sur les feuilles une pincée de poussière blanche - du sel peut-être ?

Puis, le regard toujours aussi captivé, il se mit à parler comme s'il déchiffrait le texte du sorcier :

- Disparition d'Eliot, novice du monastère d'Aster. Il se rendait à Pom'Rêt pour transmettre un message de la part d'Elimith au bourgmestre.
- Deux jours plus tard Drago, prêtre confirmé, est enlevé devant le monastère. Un symbole a été dessiné avec du sang (de poulet) sur le mur.
- Le symbole représente les armoiries de la famille Ardraco.
- Le fort Ardraco est de nouveau habité par des brigants... quel lien avec les enlèvements ?
- Yasine a tenté de m'observer par clairvoyance, qu'est-ce qu'il me veut ? Est-il lié aux enlèvements ?
- Mes recherches sur ce symbole m'ont mené à un ancien culte des dragons. Des cultistes ? Demain, j'irais visiter le fort.


Sa lecture finie, le jeune homme se tourna vers Nizam, les yeux remplis d'interrogations. En effet, si ces phrases apportaient des réponses, elles posaient surtout beaucoup de nouvelles questions...

21/05/2020 12h38
Dunhilda
Dunhilda

Dunhilda regarda l'aubergiste.
- C'est une simple question, je ne connais pas la région, je viens des montagnes au nord. J'ai décidé de visiter les monastères d'Aster dans tout Eana. Je suis arrivée hier et le monastère m'a accueilli. Pourquoi vous dites que le comte n'est pas très concerné pas La Croisée ?

Puis Dunhilda parla à l'homme qui se faisait appeler Daniel.
- Vous ne voulez pas plutôt dire que demain nous iront tous au fort ?

21/05/2020 22h51
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

J'écoutai sagement ce que lisait Daniel du carnet, heureux que tout ceci ne reste pas vain et le remerciait de la tête pour son aide précieuse. Je pensais intérieurement que nous avions évité la colère d'Ulrik grâce à lui car je pressentais un coup de poing ou pire de hache sur la table avec cette "perte de temps".

Sam eut le sourire aux lèvres aux derniers propos de Dunhilda car il se voyait des fois faire la même chose. Je pris ainsi la parole juste après.

[lg]
- "Hum, on voit apparaitre de nouveaux intervenants, le baron et je soupçonne un autre mage nommé Yasine. La question est, que faisons nous de tout ceci ? On reste sur notre lancée comme le mentionne Dunhilda ? On va voir le baron pour obtenir de l'aide ? On essaye de voir Yasine pour savoir de quel côté il est ? Car il va être dur d'opéré s'il fait envers nous comme pour Kuldur et qu'il ne nous veux pas que du bien... Vous savez où il se trouve Georges ?
[/lg]

J'étais hésitant sur la suite à donner car Yasine et le fort semblaient aussi intéressants l'un que l'autre, mais au final, je tranchais intérieurement pour le fort car c'est ce qu'avait décidé de faire initialement Kuldur et nous aussi par la même occasion. Cependant, attendre demain n'était peut être pas utile car le temps était contre nous.

23/05/2020 12h15
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Nizam essayait d’emmagasiner toutes les informations qui venaient de lui être transmises et les remarques de ses compagnons. Visiblement, les choses se précisaient autour de la ruine du Fort Ardraco. Pour lui, il ne faisait plus de doute que c'était là bas que se rendait le troupeau de vaches et qu'il y avait potentiellement une belle bande dans ces murs.

Nizam éluda la première question qui le taraudait : Le premier moine était porteur d'un message pour le bourgmestre mais celui-ci n'avait sans doute pas de lien direct avec notre affaire. Sinon, pourquoi Elimith n'en aurit pas pipé mot ?

En revanche, la questions sur Yasine inquiétait beaucoup plus le barde. Il se tourna à la fois vers Sam et Georges, les dévisageant à tour de rôle :

- Qui est ce Yasine précisément ? S'il tentait de trouver des informations par des procédés magiques auprès de Kuldur, il a sans doute quelque chose à voir dans tout ça... quelque chose d'inquiétant. Tous les éléments que nous aurons sur lui ne seront pas anodins, je pense.

24/05/2020 11h03
Georges (L'Aubergiste)
Georges (L'Aubergiste)

L'aubergiste assista au tour de magie de Daniel avec un intérêt non feint. Mais la plupart des informations qu'il révéla étaient connues de tous et il se contenta d'opiner de la tête à chaque nouveau cartouche de hiéroglyphes que le mage traduisait. A partir de la mention des brigands, il changea néanmoins d'expression et c'est légèrement apeuré qu'il se releva à la fin de la séance de lecture. Les remarques de l'auditoire commencèrent à fuser et il ne comprit pas tout de suite qu'on s'adressait à lui.

- Euh... fit-il, en réfléchissant aux questions qu'on lui posait.
" Le baron passe son temps dans sa propriété ou à la chasse. Il envoi ses hommes récupérer les taxes au village, heureusement raisonnables, et organise des fêtes avec les bourgeois et les marchands du coin... On ne le voit que pour les réunions municipales pour ainsi dire.
" Par contre, je n'ai jamais entendu parler de ce Yasine...

Il soupira et poussa la réflexion plus loin, essayant de fouiller dans sa mémoire à la recherche d'un indice qui pourrait aider les aventuriers. Soudain, son regard s'illumina et un sourire étira sa bouche alors qu'il reprenait.

- Si ! J'ai déjà entendu ce nom... C'était dans mon auberge. Les fils d'un marchand de Pom'Rêt étaient venus fêter l'anniversaire de l'un d'eux. Glenn, il me semble. Ils avaient déjà bien bu et j'allais leur demander de rentrer chez eux quand ils ont parlé d'un certain Yasine.

Il ferma les yeux et ses lèvres bougèrent, alors qu'il devait se refaire la scène.

- Il est quand même flippant ce Yasine. Tu crois que ton père retournera à la prochaine réception...
" Oui, c'est çà ! Je ne suis pas sûr que cela vous aide beaucoup... termina-t-il dans un souffle.

Console R.P.
Lancé de 1d20+2 ~ [20] : 22
Edition 24/05/2020 14h26 par FroloX
24/05/2020 14h21
Dunhilda
Dunhilda

Dunhilda écouta les remarques de chacun et la réponse de l'aubergiste à sa question sur le comte.

- Je comprend que ce Yacine vous intrigue, moi ce que je dirai c'est que pourquoi un lanceur de sort comme ce mage s'en prendrait à d'autres lanceurs de sorts. Je veux dire qu'il s'en prendre à un mage par jalousie je peux le comprendre, mais à des prêtres, nous ne pratiquons pas du tout la même magie, ni la même source de magie. Il semble qu'il soit au chateau du comte, je serai d'avis d'aller voir si nous pourrions le rencontrer et voir sa réaction si une prêtresse d'Aster vient lui demander conseil et s'il essaie de me faire tuer, nous pourrons vérifier ces hypothèses. Réfléchit
- Par contre, je ne connais ni la direction ni la distance pour aller au chateau, mais cela ne nous prendra pas trop longtemps. Que pensez-vous de ma proposition messieurs ?

Edition 30/05/2020 08h13 par Sunie
30/05/2020 08h12
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

La question de Dunhilda était parfaite pour prendre la parole et c'est pourquoi je m'exprima juste après.

[lg]
- J'avoue que ce Yasine est intéressant cependant je doute qu'il puisse cacher 3 personnes. Le fort me parait un endroit plus que probable pour retrouver les disparues et qui sait peut être encore vivants. J'opte pour aller au fort et s'occuper après de ce mage qui semble inquiéter du monde. Comme cela a été dit, c'est peut être une querelle de magicien pour savoir qui à la plus grosse... intelligence... ou sort... Georges, vu que vous connaissez le coin, le fort est accessible avant la tombée de la nuit vous pensez ?
[/lg]

30/05/2020 11h02
Georges (L'Aubergiste)
Georges (L'Aubergiste)

Georges ne s'attendait pas à une telle réaction et parut surprit de l'hypothèse de la dvaerg. Mais il se reprit, ne voulant surtout pas paraître impoli.

De son côté, Ulrik faisait craquer les phalanges de ses mains, son immense pogne serrant sa jumelle, puis inversement, tout en regardant par la fenêtre. Il intervint pourtant suite à la proposition de Sam. Finalement, il suivait la conversation ?

- Ouep ! Allons voir ce fichu Fort... J'aime pas les magiciens, on sait jamais à quoi s'attendre avec eux ! Grogna-t-il. Et fissa, le soleil est déjà haut...

Il se tourna alors vers Georges.

- L'aubergiste ! Répond à la question d'Sam... P'lait.

L’interpellé sursauta, heureux qu'il y ai une table et ses occupants entre le mérosis et lui.

- Oui je... commença-t-il en bredouillant. Puis il reprit plus calmement.
" Je n'y suis jamais allé, vu toutes les histoires qu'on raconte sur cet endroit. Mais je sais qu'il arrive aux gosses de Germaine de s'amuser à se faire peur en s'en approchant. Je dirais qu'en suivant les bons sentiers, on doit pouvoir y être en une heures ou deux de marche... L'ancienne route qui part au Nord y mène, c'est la première à droite, en partant de mon auberge en direction de l'Ouest. [HRP: Le sentier des vaches donc...]

Puis il se tourna vers Dunhilda.

- Pour aller au château du conte, c'est vers le Sud... Il faut suivre la direction de Pom'Rêt sur un bon kilomètre, puis prendre l'embranchement vers l'Est. En marchant bien, il faut compter une bonne heure.
" Antoine devrait pas tarder à y être maintenant... ajouta-t-il très bas, comme pour lui-même.

30/05/2020 22h17
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

Sam, avec l'écoute attentive de l'aubergiste était maintenant enfin décidé, cela serait le fort qu'il viserait.

[lg]
- "Un grand merci Georges, sachez que la réussite de cette mission de sauvetage, enfin je l'espère, sera en grande partie un succès grâce à vous".
[/lg]

J'étais optimiste quant à la tournure de la suite des événements. C'est donc avec une hâte non dissimulée que je descendais de la chaise et me préparais à la marche vers le fort en suivant les indications du propriétaire des lieux. J'avais pris soin de remettre la chaise là où je l'avais prise.

31/05/2020 10h56
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Nizam écouta attentivement ses nouveaux compagnons. Daniel était toujours aussi mutique. Les autres optaient clairement pour foncer directement au fort... Et ils n'avaient pas tord. Si ces personnes étaient en danger, mieux valait ne pas trop trainer.

- Oui, allons au fort. Nous sommes encore tôt dans la journée. Allons voir ce qui s'y trame... mais restons vigilant.es sur le chemin. Tout cela ne me dit rien qui vaille.

Il alla ensuite à ses affaires pour finir de s'équiper et jeta son sac sur ses épaules. Avant cela, il avait extrait deux sacs légers contenant visiblement des vêtements. Il s'approcha de George et lui tendis les paquets :

- Vous me garderiez ces vêtements ? J'y tiens beaucoup

Puis se retournant :

- Bon, vous venez ? fit-il avec un clin d'oeil, conscient que tout le monde l'attendait.

Edition 01/06/2020 18h22 par Nezami
01/06/2020 18h05