Nouveau monde ou paradis perdu ?

Nedru d'Enumasam
Nedru d'Enumasam

Difficile de croire que le monstre s'était replié à cause de l'intensité de sa déflagration magique, mais une partie de l'esprit de l'antiquaire choisit d'y accorder une infime once de crédit quand même. Il avait une boussole... l'ingrédient d'un sort pour se déplacer?

Nedru n'eut pas le temps de se poser beaucoup plus de questions qu'une sensation atroce lui déchirait l'intérieur du crâne, avant de disparaître totalement, le laissant stupéfait. Un effet du mucus ? C'est en se retournant qu'il comprit. La folie gagnait l'équipage.

Portant la main à la dague qu'il avait passée sous sa ceinture, le sorcier se dirigea d'un pas mesuré vers le dvaerg et son nouvel adversaire afin d'établir une ligne de vue claire entre lui et Pailletif. Son index traça le même motif de flèche bleu sombre que précédemment, qui se matérialisa en fusant droit devant lui.

- Aghmkot.

Console R.P.
Lancé de 1d20+5 ~ [6] : 11
Edition 22/06/2020 12h40 par Nedru
22/06/2020 10h33
Einarr fils de Bárðr
Einarr fils de Bárðr

La douleur dans le crane d'Einarr était trop inhabituelle pour qu'il l'ignore avant de se rappeler qu'il n'avait encore rien eu le temps de boire aujourd'hui. N'écoutant que son courage il serra les dents et se dit qu'il profiterait de la prochaine accalmie pour vider sa fiole dans son gosier.

En attendant, le nain se tourna vers Pailletif et lui décocha une seconde torgnole cette fois-ci de sa main droite qui arborait son gantelet de métal.

“T’es don’ pas b’en ? J’m'à t’apprendre à cogner Kristur !”

Console R.P.
Lancé de 1d20+4 ~ [1] : 5
24/06/2020 00h55
Cymbeline Courtmanteau
Cymbeline Courtmanteau

En plein dans le mille, Cymbeline n’en croyait pas ses yeux ! La chose s’agitait maintenant dans les airs, comme en proie à la douleur.

- Voilà pour toi, vermine visqueuse !

La halfeline plaçait déjà un deuxième carreau dans son arbalète quand sa tête se mit à bourdonner… Elle grimaça sous la sensation de griffes tentant de pénétrer son esprit, et s’efforça de lutter contre. Avait-elle réussi ? En tout cas, les bourdonnements avaient cessé.
Elle entendit alors des bruits de lutte en bas, et une cavalcade dans l’escalier. Elle comprit alors que certains à bord n’avaient pas résisté aux intrusions mentales de la créature…

S’écartant vivement des escaliers (vers sa gauche, plus proche du Bosco), elle lança à Elindine : « Eli, couvrez-nous, quelqu’un monte ! »

Puis, visant la "main" du deuxième tentacule, elle tendit la corde de son arbalète et relâcha son trait. Tant que ces choses se dresseraient devant eux, elles tenteraient de les rendre fous… comme le capitaine. Comme ceux à bord qui n’avaient pas résisté. Et très probablement, comme les marins du Salamander.

Console R.P.
Lancé de 1d20+6 ~ [18] : 24
Edition 24/06/2020 08h19 par Nezami
24/06/2020 03h36
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

L’intervention de Cymbeline fut accueillie avec un sourire reconnaissant qui se changea bientôt en une grimace douloureuse. Qu’est-ce que c’était encore que cela ? Elindine n’avait jamais rien ressenti de pareil. Et elle vivait avec un sorcier ! C’était comme si quelque chose avait tenté de s’accrocher à la substance même de son esprit, avant de lâcher prise soudainement. Elle secoua la tête furieusement, cherchant à repousser plus loin cette sensation oppressante et hautement dérangeante. La jeune femme ne reprit ses esprits que pour voir un deuxième tentacule rejoindre son frère blessé. Un juron frustré s’échappa de ses lèvres et elle préparait un nouvel assaut de sa lame, quand la barde l’interpela en s’écartant de l’escalier.

Un deuxième juron fila entre les lèvres pinçait de la rousse, alors qu’elle quittait sa posture défensive pour s’élancer dans les marches. Un marin, visiblement très agité, s’élançait vers elle, les yeux fous. Décidément, les matelots de ce maudit rafiot n’avaient vraiment pas l’esprit tranquille. Elle n’avait pas vraiment envie de blesser plus que nécessaire un être qui venait de subir et, apparemment, de succomber au même étrange phénomène que ce qu’elle venait de subir, mais elle préférait ne pas mourir ici avant tout. D’un geste vif, elle profita de sa position en hauteur pour tenter un estoc, de haut en bas, droit sur le torse du pauvre dément.

[HRP]
- Déplacement
- Attaque à la rapière
Je te laisse faire les jets adéquats !
[/HRP]

Console R.P.
Lancé de 1d20+7 ~ [2] : 9
Edition 25/06/2020 23h12 par Nezami
24/06/2020 23h37
Nezami
Nezami

Nedru fixa son opposant et envoya une décharge... Qui une nouvelle fois disparu dans l'infini ! La redescente d'adrénaline lui rappela qu'il avait un sale truc au flanc. Il se sentait complètement desséché et la zone le brulait de plus en plus. Il fallait faire quelque chose pour ce mal... Mais quoi ?

De son côté, le nain, après avoir envoyé un bon gros coup de Paluche sur Pailletifs, venait d'enchainer sur un petit enchainement se terminant sur un énorme crochet... Mais le marin donna une esquive rotative de toute beauté et Einarr se laissant emporter par son élan, laissant à Pailletif le loisir d'un bon coup entre les homoplates d'une efficacité redoutable. Le nain avait-il dit son dernier mot ?

En haut des escaliers, Eli s'élança pour transpercer le marin fou furieux. Elle y croyait. Elle voyait déjà la pointe de la rapière s'enfoncer dans la chair tendre. Elle y croyait même un peu trop. Sa lame ripa le long du tissu mouillé du marin et elle dût lutter pour qu'elle ne lui saute pas des mains. Elle mit quelques secondes à se rétablir et ne put éviter un des coups de lame du marin. Une belle estafilade lui courait désormais le long du bras et le sang goutait. Dans un autre contexte, elle aurait peut-être trouvé cela excitant... mais pas là !

Enfin, sur le gaillard arrière, Cymbeline ajusta une nouvelle fois son tir avec véritable regard de faucon et cueillit l'autre tentacule en plein en son sommet. Si aucun son ne s'échappa, la barde put presque imaginer qu'un cri silencieux s'était échappé de la créature dont il ne distinguaient toujours qu'une toute petite facette. En tout cas cela suffit à faire disparaître les deux appendices... mais où ?

C'est alors qu'une myriade de jets multicolores et psychédéliques envahirent le pont du navire. Nedru et Cymbeline eurent la présence d'esprit de ... de quoi d'ailleurs ? Se cacher le visage ? Le détourner ? Ou simplement essayer de garder leur calme. En tout cas le nuage s'évanouit en un instant... Pour eux seulement. Tout le reste du navire, marins compris, était plongé dans une sorte de léthargie. Elindine et Einarr voyaient se presser à leurs yeux des spirales multicolores, des spasmes lumineux et des feux d'artifices phosphorescents.

La tension était donc à son comble : des marins retournés contre les voyageurs, des compagnons pour certains sonnés par un voile mystérieux... Et un ennemi redevenu invisible et qui pouvait frapper à tout moment !

--------------------------------------------------
HRP : A part Nedru et Cymbeline, les autres sont sous le coup d'un sortilège. Ils ne peuvent intervenir à ce tour.

Console R.P.
Lancé de 1d20+3 ~ [17] : 20
Lancé de 1d20+3 ~ [1] : 4
Lancé de 1d6+1 ~ [5] : 6
Lancé de 1d20+6 ~ [10] : 16
Lancé de 1d20+3 ~ [19] : 22
Lancé de 1d4+1 ~ [1] : 2
Lancé de 1d20+3 ~ [1] : 4
Lancé de 1d20+5 ~ [8] : 13
Lancé de 1d20 ~ [8] : 8
Lancé de 1d20+5 ~ [6] : 11
Edition 26/06/2020 07h13 par Nezami
25/06/2020 23h34
Nedru d'Enumasam
Nedru d'Enumasam

Encore raté !

Décidément, la magie ne fonctionnait pas sur ce navire ! Sans doute une influence de la malfaisance à bord… Guettant mentalement les sensations que le mucus répugnant du tentacule lui transmettait, Nedru décida qu’il n’avait pas le luxe de s’en occuper. Il n’était pas guérisseur et ignorait bien comment s’épargner les conséquences d’un mal inconnu… Jusque là tout va bien..Je crois ?

En vérité, depuis qu’il avait pactisé avec des entités extraplanaires, il trouvait plus volontiers le réconfort dans la détresse d’autrui. Se rapprochant du Pailletif, il envoya sa dague en direction de la gorge du marin, prêt à abréger la folie du brave selon la mode de la marine locale.

Un motif coloré apparut soudain dans le ciel et l’antiquaire choisit délibérément de détourner le regard quand il se rendit compte qu’Einar ne l’aidait pas à soigner le marin, occupé à admirer ce qui ne pouvait qu’être un sortilège de plus. Se découvrant l’âme d’un médecin, Nedru tenta de le soigner en lui envoyant une claque sur l’arrière du crâne.

- Reprenez vous !

Console R.P.
Lancé de 1d20+5 ~ [9] : 14
Lancé de 1d4+3 ~ [3] : 6
28/06/2020 13h22
Cymbeline Courtmanteau
Cymbeline Courtmanteau

Exaltée par son deuxième tir victorieux, Cymbeline laissa échapper un rire satisfait et défiant à la fois.

- Ça fait mal, n’est-ce pas ? Sale bête…! Tu croyais nous avoir facilement ?

La créature sembla répondre à ses provocations par un nouvel assaut d’ordre psychique. La barde réagit à temps, fermant les yeux et se couvrant le visage de ses mains.

Tout va bien… Tout va bien, mais… ne perdons pas de temps !

Alors que la bête avait disparu, Cymbeline en profita pour voir comment s’en sortait sa comparse. Elle la trouva paralysée, tout comme le marin qui lui faisait face, une ou deux marches plus bas.

Parfait. C’est le moment Cy, vas-y !

Profitant de la léthargie du marin, la barde s’élança dans les escaliers, puis se plia pour effectuer un croche-pied au matelot dans l’objectif de le faire basculer en arrière. Avec un peu de chance, il ne serait qu’assommé. Avec un peu de chance…

Console R.P.
Lancé de 1d20+4 ~ [1] : 5
Lancé de 1d20+6 ~ [4] : 10
Edition 29/06/2020 09h38 par Nezami
29/06/2020 02h35
Nezami
Nezami

La dague du jeune homme fit mouche mais ne trancha pas la gorge du matelot, s'arrêtant au milieu de sa clavicule. Un craquement signala que quelque chose s'était brisé et un flot de sang s'écoula de la blessure alors que Pailletifs titubait pour retrouver l'équilibre. Cette violente douleur eut pour conséquence de rendre ses esprits à l'homme qui envoya laborieusement - et comme par réflexe - son bâton en avant. Ce dernier passa loin de Nedru, qui n'eut pas même à éviter. En revanche, il sentit son flanc le faire souffrir horriblement. Une sensation de sècheresse intense... Comme si son corps allait se craqueler en ce point. Il venait de comprendre que s'il ne faisait rien, cette blessure persistance pourrait lui coûter très cher... peut-être la vie !

A côté de lui, Einarr semblait se réveiller de la sieste. La petite calotte derrière la tête semblait lui avoir rendu ses esprits.

Au sommet de l'escalier, Cymbeline s'élança pour tenter un croche-patte à son vis-à-vis. De cette position surélevée, rien ne pouvait l'arrêter... à part une erreur d'appréciation ! Elle rata le marin et dévala les marches en poussant un cri. Elle atterrit ridiculement par terre. Son arbalète vola à travers le tillac. Seuls, ses reflexes de dernière minute lui permirent de se rétablir en position accroupie au lieu de s'étaler lamentablement !

Toujours à l'arrière, Elindine était subjuguée par les jeux de couleurs. Elle ne réalisa même pas qu'un tentacule surgissait de nouveau pour lui flanquer une belle claque sur l'épaule. Sans s'écrouler à terre, elle fut projetée sur un bon mètre et fut arrêtée par le mat arrière. Reprenant ses esprits, elle constata horrifiée que son épaule suintait un liquide visqueux. Une sensation très anormale s'en dégageait.

Seul point positif de la situation, le marin resté sur l'escalier semblait toujours aussi captivé et n'avait pas l'air décidé à bouger.

Console R.P.
Lancé de 1d20 ~ [16] : 16
Lancé de 1d20+2 ~ [6] : 8
Lancé de 1d20-1 ~ [4] : 3
Lancé de 1d20+1 ~ [8] : 9
Lancé de 1d20+3 ~ [15] : 18
Lancé de 1d4 ~ [3] : 3
Edition 30/06/2020 06h44 par Nezami
29/06/2020 21h20
Einarr fils de Bárðr
Einarr fils de Bárðr

Einarr sorti de sa torpeur avec un mal de crane encore plus fort. Il décocha un regard noir à son "agresseur" et s'exclama en nain: "Plus jamais on ne me reprend à modérer la boisson."

Se tournant vers Pailletifs, il lui décocha une de ses bottes secrètes. Il profita de sa petite taille pour étendre son poing vers le "point faible" de l'homme dans le but de le mettre hors d'état de nuire.

“Rest’ don’ hors d’ça.” dit-il, au moment de la connection entre le métal de son gantelet et les joyaux de l'infortuné marin.

Console R.P.
Lancé de 1d20+4 ~ [16] : 20
Edition 02/07/2020 08h59 par zaratan
30/06/2020 12h12
Nedru d'Enumasam
Nedru d'Enumasam

Mais meurs !

L’antiquaire-sorcier retira sa dague de la plaie qu’il venait d’ouvrir, ne trouvant aucune satisfaction dans le fait que celui qui avait survécu à son coup n’était pas capable de lui répondre par un assaut efficace. Einarr se jeta dans la bagarre avec une énergie nouvelle, ce qui laissa tout le temps à Nedru de s’attarder sur sa blessure.

La sensation de sécheresse se répandait sur lui comme la misère sur les bas quartier de la Cité Franche… D’un geste vif, le brun tenta d’arracher cette partie de sa chemise, fouillant dans sa mémoire s’il avait déjà entendu parler d’un tel mal tout en cherchant du regard un point d’eau, n’importe lequel ! 


Ca ne peut pas me pétrifier ? Qu'est-ce qui m'arrive ?

Edition 02/07/2020 10h03 par Nedru
01/07/2020 09h35
Cymbeline Courtmanteau
Cymbeline Courtmanteau

Et ce fut l’échec… Prenant un peu trop d’élan, Cymbeline glissa sur le bois humide. Une petite vague fit tanguer la coque, et hop ! La voilà qui dévalait l’escalier sur les fesses, jusqu’en bas où elle atterrit sur ses pieds, accroupie. Hélas, son arbalète avait continué sa course sans elle, pour terminer plusieurs mètres plus loin.

Contrariée, Cymbeline se releva d’un bond et se précipita sur son arme. La flèche avait glissé, mais le mécanisme était toujours en place. Elle n’eut qu’à replacer le projectile et à viser… le nouveau tentacule qui venait de surgir près d’Elindine !
Elle se trouvait bien plus loin cette fois, mais craignait de ne pas avoir le temps de tirer si elle se rapprochait – sa cible allait peut-être encore disparaître ? Profitant d’avoir l’ennemi en ligne de mire, elle se concentra puis tira sur l’espèce de main munie de ventouses qui s’agitait à nouveau dans les airs.

Console R.P.
Lancé de 1d20+6 ~ [19] : 25
Edition 06/07/2020 17h44 par Nezami
02/07/2020 12h21
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

La douleur griffa son bras et elle rétracta son membre vivement. Elle battit en retraite pour mieux voir Cymbeline tentait ce qu’elle aurait aimé pouvoir faire et, malheureusement, échouer aussi. Elle aurait bien rugi un juron frustré, ou crier son indignation d’une façon ou d’une autre, mais son intention fut interrompue par un éclat, des lumières et des couleurs. Par réflexe ou par curiosité, elle leva la tête, droit dans le piège fantasmagorique tissé pour leurs yeux, sur le navire. Combien de temps passa-t-elle à fixer ces lueurs irisées ? Elle n’aurait su le dire. Seule une vive douleur à l’épaule parvint à la tirer de ce songe mensonger.

Un cri siffla de ses lèvres, étouffé aussi sec quand l’air fut brutalement expulsé de ses poumons par sa chute. Précipitamment, elle battit en retrait, s’accroupissant un peu plus loin, sous un abri quelconque, pour considérer sa blessure. Le coup avait été violent, mais ce qui était bien plus, bien plus inquiétant que le choc ou le bleu qu’elle aurait peut-être, c’était le liquide gluant qui s’en échappait. Horrifiée, elle utilisa d’abord sa manche pour essayer de le retirer, arrachant le tissu pour être plus efficace si nécessaire. Si c’était insuffisant, elle pourrait même utiliser sa lame pour gratter le suintement. En dernier recours, si rien n’y faisait, il y avait toujours leur « équipement médical » laissé un peu plus bas… Mais tant qu’elle ne s’était pas un peu retapée, ou qu’elle n’avait pas réglé ce problème, elle doutait pouvoir être utile ici… Si un jour on lui avait dit qu’elle se montrerait plus compétente pour le soin que pour les feintes, les acrobaties et les jeux de jambes...

04/07/2020 00h15
Nezami
Nezami

Difficile de dire si c'était le carreau de Cymbeline qui, en faisant mouche, avait de nouveau échauffé la créature. A vrai dire, la petite doutait que cette épine dans le monstre ait suffit. Quoi qu'il en soit, ils entendirent à travers l'eau un râle qui remontait des profondeurs alors que le tentacule se tordait et disparaissait. Un instant, ils restèrent tous interdits et un silence de mort flotta...

Puis un énorme craquement monta des profondeurs de la coque et le navire sembla se soulever de l'eau pour retomber dans une gerbe d'eau.

Elindine, tentait de nettoyer sa blessure. A vrai dire, sa lame lui faisait plus de mal que de bien et elle comprit alors que ce n'était pas un liquide poisseux qui recouvrait sa plaie... C'était sa peau qui suppurait ce gel immonde ! Toute à ses réflexions, elle fut balayée par le choc de tomba à terre au pied du Bosco, qui se cramponnait à la barre comme un beau diable.

Nedru venait de trouver du regard un seau attaché à une corde à l'avant du navire mais à peine avait-il fait quelques pas que les mouvements impromptus l'envoyèrent valdinguer près de l'écoutille arrière.

En revanche, le nain, après avoir littéralement brisé les parties de son vis-à-vis - qui hésitait entre inconscience et convulsions de douleur - ne flancha pas et resta stable comme un mat dans la tempête, prêt à accepter sa prochaine mission.

Enfin, Cymbeline, quoiqu'encore allongée et l'arme à la main, ne fut pas prise au dépourvu et parvint même à se remettre sur pieds. Ce qui la pris plus au dépourvu, ce fut l'arrivée de Gerald complètement paniqué :

- La coque n'a pas tenu cette fois-ci ! On prend l'eau. On n'a que quelques minutes de flottaison !

Les compagnons réalisèrent alors que le navire avançait... A petite allure certes, mais il avançait ! Alors qu'ils se battaient, les marins de l'avant avaient fait leur boulot et leBosco n'avait pas lâché la barre une seconde :

- CARGUEZ LES VOILES AU MAXIMUM ! TOUT LE MONDE ! ALLEZ !

Lança-t-il le plus fort qu'il pût.

Impossible de dire si la créature collait toujours au navire ou pas. Si elle allait réapparaître ou s'était fondu dans les profondeurs. Qu'allaient faire les compagnons ? Baisser leur garde et se jeter sur les cordage pour faire prendre un maximum de vent au navire ? Ou bien rester en surveillance au risque que les deux pauvres marins de l'avant n'aient pas assez d'énergie ? Ou bien encore autre chose ?

Console R.P.
Lancé de 1d20+3 ~ [10] : 13
Lancé de 1d20+4 ~ [20] : 24
Lancé de 1d20+6 ~ [6] : 12
Lancé de 1d20+6 ~ [13] : 19
Edition 06/07/2020 18h02 par Nezami
06/07/2020 17h50
Nedru d'Enumasam
Nedru d'Enumasam

Tombant à la renverse avant d'avoir eu le temps de trouver le moindre renseignement dans sa mémoire, Nedru n'en nota pas moins l'emplacement d'un seau qu'il espérait salvateur. Il avait l'impression de se dessécher et s'asperger ne lui semblait pas être une idée si ridicule. Constatant que le marin qu'il avait blessé était hors d'état de nuire, l'antiquaire se jeta sur ses pieds pour filer vers la proue, prêt à récupérer de l'eau et à en puiser là où elle serait le plus simple à récupérer : très probablement par dessus bord.

Ne pas mourir, ne pas mourir, ne pas mourir. Une priorité absurde, sans doute, mais qui occupait une bonne partie de son esprit, qui nota qu'ils avançaient sans manifester la moindre joie pour la chose. Et puisque les cris des marins étaient assez globalement positifs pour que Nedru ne cherche pas à leur tailler la barbe de trop près, il fonça sans se soucier d'eux ou de caguer sur des voiles -drôle d'idée au demeurant.

Console R.P.
Lancé de 1d20+3 ~ [16] : 19
Edition 12/07/2020 11h38 par Nezami
08/07/2020 18h21
Einarr fils de Bárðr
Einarr fils de Bárðr

La légère secousse du bateau sortit Einarr de sa rage destructrice. Celui-ci, regarda le carnage et les gens s'affairer autour de lui, puis fit ce qu'il aurait toujours dû faire: il sortit sa flasque et entreprit de retrouver un peu de lucidité.

Quelques secondes plus tard, il vit Nedru se tordre sur le sol et asperger d'eau sa blessure. Dans sa langue maternelle il s'adressa à Nedru avec douceur: “Mon petit, si tu crois que de l'eau ça va te sauver, je pense que tu te fourvoies. On ferait mieux de désinfecter tout ça.” Il attrapa un bout de tissu dépassant du bas de ses chausses, l'enroula vite fait autour d'un bout de bois et dit: “Mords bien fort là dedans si tu veux pas perdre ta langue”.

Il déboucha ensuite sa fiole remplie d'un liquide inconnu et s'apprêta à désinfecter le pauvre homme. “Dis toi que ça fera moins mal que ce qui est arrivé au pauvre bougre à jamais sans descendance.

Edition 09/07/2020 13h32 par zaratan
09/07/2020 13h09
Cymbeline Courtmanteau
Cymbeline Courtmanteau

Voilà que le tentacule disparaissait encore… Mais personne n’était dupe : il en viendrait d’autres. À moins que le mollusque géant n’ait décidé de changer de tactique ?
Un énorme craquement répondit bientôt à leurs inquiétudes. Le navire bascula, comme un jouet entre les mains du monstre. Cymbeline parvint néanmoins à se remettre sur pied, juste au moment où son amant d’un soir apparut sur le Tillac, avec une très mauvaise nouvelle.

- Quelques minutes… On n’y arrivera jamais ! murmura-t-elle, la mine défaite.

Elle reprit courage lorsque le Bosco leur intima d’aller carguer les voiles sans attendre. Évidemment, Cymbeline n’avait jamais fait ça de sa vie. Mais entre son voyage depuis la cité franche et celui-ci, elle avait eu le temps d’observer les marins à l’œuvre. Alors, sans hésiter, elle raccrocha son arbalète dans son dos, puis s’élança dans la mâture.
Observant la façon dont s’y prenaient les autres, elle imitait leurs gestes. Et puisque le capitaine n'était plus là pour le lui reprocher, elle se mit à chanter à tue-tête pour donner du baume au cœur aux gabiers :

« Carguez-les voiles mat’lots, carguez-les bien !
Sans tomber mat’lots, sans tomber au loin !
Et quand tout s’ra fini mat’lots, enfin…
À l’auberge, mat’lots, quand vous aurez faim,
Y'aura du calmar, mat’lots, cuit à point !
Alors du nerfs, mat’lots, et de l’entrain ! »

10/07/2020 04h20
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Toute accaparée qu’elle était par l’horrible spectacle de sa peau suppurant un gel verdâtre répugnant, elle n’anticipa le choc et se retrouva projetée au pied du Bosco. Pestant douloureusement, elle se releva lentement. Elle avait mal, partout, et cette immonde liquide qui asséchait sa peau… Non, le maître à bord avait beau leur dire d’y mettre toute leurs forces, elle n’avait juste pas de quoi faire, là, maintenant, tout de suite. D’abord se soigner, ensuite aider, autrement elle ne servirait à rien.

En courant comme elle pouvait (c’est-à-dire difficilement), elle descendit, pour se rapprocher d’une source d’eau ou de l’équipement de soin qu’elle avait apporté sur le pont pour M. Sands. Si elle parvenait à trouver de l’eau et si cela suffisait, elle se contenterait de nettoyer les suppurations ainsi. Sinon, elle tenterait quelque chose avec le liquide très distillé qu’elle avait utilisé tantôt pour le Coq.

Console R.P.
Lancé de 1d20+3 ~ [15] : 18
Edition 12/07/2020 11h37 par Nezami
10/07/2020 15h11
Nezami
Nezami

La petite se jeta sur la mâture et se mit à tirer comme elle put pour gonfler les voiles mais clairement, elle n'y arrivait pas. Soit que cet effort soit trop important, soit qu'elle n'ait pas encore saisi comment faire, mais en tout cas rien ne se passait du côté de son bout. En revanche, elle remarqua que les autres marins avaient une technique redoutable et dans l'ensemble, malgré leur petit nombre, ils avaient gonflé les voiles et elle sentait le navire se mettre furieusement en branle malgré sa voix d'eau et la bestiole accrochée à son ventre.

Un peu plus loin, à l'avant, l'équipe des voyageurs en goguette s'ébrouait dans une flaque d'eau. C'est du moins ce que voyait Bobby Sands depuis le pont arrière. Nedru avait remonté un seau d'eau. Elindine l'avait repéré. Et tous deux, accompagnés du nain, semblaient faire un partie du tunique mouillée sur le pont. Sands, encore en train de se vider de son sang, à deux doigts de perdre connaissance, s'accrochait comme un diable à sa barre pour imprimer une trajectoire qui permette au navire de pénétrer dans le port au lieu de s'écraser contre la digue.

- BANDES DE LOUTRES, cria-t-il le plus fort qu'il pût, ALLEZ TIRER SUR CES PUT... DE VOILES OU ON VA TOUS CREVER!!

Clairement, dans l'ordre de priorité des urgences, Nedru et Elindine n'avaient peut-être pas saisi tout l'enjeu de participer à l'effort collectif...

C'est alors qu'ils sentirent que quelque chose se détachait du navire avec un bruit accompagné d'un feulement. Un tentacule surgit et balaya l'un des marins tout proche de Gerald. Ce dernier ne put que regarder l'infortuné tomber dans les flots à côté du navire et sentir la prise au vent se réduire sur sa voile.

Console R.P.
Lancé de 1d20 ~ [2] : 2
Lancé de 1d20+1 ~ [15] : 16
Lancé de 1d20+1 ~ [20] : 21
Lancé de 1d20+1 ~ [7] : 8
Lancé de 1d6 ~ [6] : 6
Lancé de 1d20+6 ~ [18] : 24
Lancé de 1d20+1 ~ [16] : 17
Edition 12/07/2020 12h25 par Nezami
12/07/2020 11h53
Cymbeline Courtmanteau
Cymbeline Courtmanteau

Sans doute trop occupée à chanter, Cymbeline ne se montrait pas du tout efficace au gonflage des voiles.

Par contre, je sais bien gonfler mes voisins, se dit-elle en admirant la rapidité avec laquelle ils s’acquittaient de leur tâche. Plus vite fini de carguer, plus vite débarrassés de l’importune qui leur casse les oreilles, pas vrai ? Allez Cy, sois honnête. Ce n’était clairement pas ta meilleure improvisation. Si seulement…

Les hurlements indignés du Bosco la tirèrent de ses réflexions. Se souvenant alors de l’urgence de la situation, la musicienne se tourna alors vers Gerald, la mine dépitée :

- Gerald… J’ai beau essayer de toutes mes forces, je n’y arrive pas. Est-ce que je m’y prendrais mal ? Comment...

Un bruit étrange l’interrompit. Tournant la tête vers les flots, Cymbeline distingua nettement une forme sortir de sous le navire et s’en éloigner.

- Il faut croire que mes chansons gonflent aussi les poulpes ! commenta-t-elle en essayant – en vain – de suivre la silhouette du regard. Bon débarras ! lui cria-t-elle. Pars, sale mollusque ! Pars très loin… et ne reviens jamais !

C’est alors qu’un tentacule surgit tout près d’eux, balayant le marin le plus proche de Gerald. Cymbeline devint blême. Elle tremblait même un peu.

- Tu crois… qu’on peut le sauver ? demanda-t-elle naïvement. Je vais essayer… Fais attention à toi, d’accord ?

Cymbeline s’apprêtait à descendre, puis se ravisa comme si elle avait oublié quelque chose. Se retournant vers le jeune homme, elle ajouta d’un ton péremptoire :

- Ne meurs pas hein ? dit-elle en agitant son index pour appuyer son ordre. Je reviens tout de suite…

Alors, dévalant les cordages aussi vite qu’elle le pouvait sans risquer de tomber elle aussi, elle cherchait des yeux une corde qu’elle pourrait attacher au bastingage et balancer au marin tombé à la mer. S’il ne parvenait pas à l’attraper, elle tenterait un sort de manipulation à distance pour l’assister.
Elle en profita pour scruter les flots, à la recherche de la silhouette du monstre.

Edition 13/07/2020 11h33 par Umberlie
13/07/2020 11h30
Nedru d'Enumasam
Nedru d'Enumasam

Aaaah.... La sensation d'atroce sécheresse reflua. Cela dit, il n'avait touché qu'à un symptôme, il était probable que le mal n'allait pas disparaître corps et bien aussi facilement. Veillant à laisser le seau rempli, le brun regarda sa femme d'un regard entendu. Voilà qu'ils étaient soudain bien plus intimes, à partager ainsi une souffrance commune !

En se redressant, Nedru remercia Einarr dans la langue du peuple des montagnes, dans un rocailleux et approximatif :

- Merci. Ne pas toucher tentacules, le blessure fait sec.

Puis il jaugea la situation avec plus de recul que lorsque sa vie était en jeu. Le bateau pouvait avancer ! Ils pouvaient s'en sortir ensemble, si ce qu'il restait de cet équipage de lâches se sortait un peu les doigts !

Nedru n'avait certainement pas la technique pour tirer un cordage avec toutes les qualités nécessaires, mais il était familier des systèmes de poulies et de l'influence de la gravité sur un corps. Choisissant de préférer son adresse à sa force brute pour tirer sur la corde, il décida de prendre de la hauteur pour s'accrocher à la corde qu'avait abandonné Cymbeline plus tôt, afin de se laisser tomber en la gardant entre ses doigts, afin de gonfler la voile au plus vite.

hrp : un jet acrobatie ?

Edition 19/07/2020 22h16 par Nedru
19/07/2020 22h02