Fort Ardraco (Scénario d'Ed Greenwood)

Qualité de l'interprétation du personnage (RP) Allant de 1 à 5 :
  • 1 : Interprète très mal son personnage, en contradiction avec son alignement, etc...
  • 2 : Interprète assez mal son personnage, (vague omniscience, utilisation d'informations hrp)
  • 3 : Interprète correctement son personnage.
  • 4 : Interprète bien son personnage et le fait évoluer, utilise ses traits, son background, etc...
  • 5 : Interprète très bien son personnage et lui donne une personnalité identifiable qui contribue à en faire un personnage mémorable.
Qualité de jeu en groupe, de 1 à 5 (jeu) :
  • 1 : Ignore ou empêche le groupe de faire évoluer les situations qui sont crées, qu'elles soient utiles au scénario ou non.
  • 2 : Ignorer ou empêche un joueur ou le MJ de faire évoluer les situations qu'il créé.
  • 3 : Joue dans le sens du groupe.
  • 4 : Permet à un autre joueur ou MJ de faire évoluer ou de créer des situations de jeu ensemble.
  • 5 : Permet au groupe de faire évoluer ou de créer des situations de jeu ensemble.
Qualité de forme (qualité) de 1 à 5 :
  • 1 : Fautes de français nombreuses et non respect des conventions d'écriture.
  • 2 : Lecture globalement désagréable ou peu compréhensible.
  • 3 : Qualité correcte.
  • 4 : Bonne qualité d'écriture, inventivité, synthétique ou facilement compréhensible.
  • 5 : Très bonne qualité d'écriture, style propre.
Elëwin
Elëwin

Elëwin était sur ses gardes, prenant lui aussi son arc en main lorsque Bran alla étudier les panneaux. Nerveux, il regardait souvent les rênes du chariot, prêt à les attraper pour fuir le danger avec ses nouveaux compagnons.

Ainsi, ils étaient proches de leur destination. A peine quelques kilomètres et ils seraient en sécurité... normalement. Une fois Bran revenu auprès d'eux, l'aldaron fut parcouru d'un frisson en découvrant les silhouettes à l'horizon du chemin. Il ne les avaient pas vu !

Le plan du melessë était censé et le drakéïde l'accepta sans argumenter. Pourtant, Elëwin n'en aimait pas une partie substantielle...

- Bran ? Etes-vous sûr de vouloir vous éloigner dans cette forêt ?
" Elle est touffue et nous savons qu'elle abrite des créatures dangereuses !
" Sans parler du fait que je vais devoir avancer au pas pour vous permettre de nous suivre sans faire de bruit et vous blesser dans les ronces...

Soupirant, il semblait résigné à cette idée, mais visiblement à contrecœur. Il rangea son arc, prit les rênes et fit mine de manœuvrer les chevaux.

- Quand vous voulez Bran... Faites attention à vous !

Tilouka s'était déjà positionné derrière le chariot, jouant amoureusement avec son épée. Il était prêt !

Edition 18/10/2020 10h17 par FroloX
18/10/2020 10h16
Thomiry devaldoré
Thomiry devaldoré

Bran réfléchi un moment considérant les réticences et le craintes de l'elfe quand à son plan.
Jetant un œil aux bois, le souvenir de la menace d'araignée géantes pouvant surgir de n'importe où et à tout moment le firent frissonner de la base du cou jusqu'au bas du dos.
Réfléchissant un moment. Il opina de la tête.

- Vous avez raison, les bois ne sont pas sûr. Il vaudrais mieux que je me cache à l'arrière du chariot avec Tilouka. Si les choses tournent mal nous pourrons toujours leur foncer dedans et prendre le large plus rapidement.

Il était déjà positionné à l'arrière du chariot, il se baissa afin de se cacher tout en ayant un œil sur ce qui se passait sur la route, tenant fermement son arc en main.

- Nous pouvons nous mettre en route

Edition 18/10/2020 14h33 par fenryll
18/10/2020 14h31
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

La scène était claire dans son déroulé et il ne manquait plus qu'à confirmer si le bandit au sol était bien Thibs afin de soulager la conscience de l'halfelin. Il avait cependant encore plus de peine à cause des chevaux, pertes collatérales, utilisés pour des actes abjectes contre leur volonté.

Sam se dirigea vers le corps sans vie, non sans ramasser un carreau jonchant le sol, afin d'être au complet question munitions. Il étudia le mort (Investigation) afin de repérer s'il avait un tatouage, lui fit les poches et bien plus... afin de peut être trouver des notes ou des objets pour confirmer ses soupçons.

Console R.P.

Lancé de 1d20+1 ~ [8] : 9

18/10/2020 22h32
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Après une petite hésitation, Nizam se dit qu'il allait livrer son secret concernant son étonnant état de forme. Alors qu'ils avançaient prudemment vers le charriot, il glissa à voix basse :

- Vous êtes un homme plein de ressources, Sam. Heureusement, j'ai moi aussi quelques tours dans mon sac pour me tirer des mauvais pas.

Il n'alla pas plus loin pour le moment et se contenta d'un clin d'oeil amical. Ils arrivaient déjà aux abord du carnage. Car il fallait bien le dire, c'était une vraie boucherie chevaline ! L'homme des sables resta un peu en retrait pendant que le petit homme faisait son inspection. Il hésita à aller farfouiller au milieu des planches mais l'odeur le découragea. Il préféra donc étudier précisément les environs à la recherche d'indices sur une présence hostile au milieu des fourrés. Il ne s'expliquait pas complètement, d'ailleurs, que trois loup aient foncé sur deux proies aussi maigrelettes que le halfelin et lui alors que deux énormes percherons gisaient là tel un buffet garni au milieu d'un banquet ! Fallait-il craindre autre chose ? Résolument inquiet, il dégaina son arbalète... au cas où.

____________________________
HRP : Jet d'investigation pour étudier les alentours visuellement, sans s'approcher des fourrés.

Console R.P.

Lancé de 1d20+4 ~ [18] : 22

Edition 19/10/2020 20h20 par Nezami
19/10/2020 20h14
FroloX
FroloX

Sam prit sur lui, fronçant le nez pour essayer de filtrer l'odeur pénétrante. Il se pencha sur le corps et chercha le tatouage de la secte qu'il avait vu sur tous les autres. Il ne tarda pas à le trouver, sur sa nuque. C'était donc bien un membre de cette cabale. Le fameux Thibs ?
S'il n'avait pas cherché le tatouage, l'halfelin ne l'aurait pas remarqué, aussi fut-il surpris de découvrir une lanière de cuir lâche autour de son cou. Il tira doucement dessus et vit sortir une petite clef de bronze accrochée ainsi !

De son côté, Nizam préféra rester à distance raisonnable du carnage. Il observait attentivement les alentours du chariot, à la recherche de dangers potentiels. Mais le dernier loup était bien partit et il ne reviendrait certainement pas avant qu'ils soient eux-mêmes loin de son repas...
Pourtant deux choses attirèrent son attention. La première était quelque chose qui brillait dans l'herbe, à deux mètres devant lui, au milieu du chemin.
La deuxième était un chariot qui arrivait tranquillement sur le chemin, en sens inverse. Il était encore loin, environ 500 mètres, et il avançait au pas. Une seule personne semblait le manoeuvrer. Décidément, cette route abandonnée était un axe bien fréquenté !

20/10/2020 07h30
Elëwin
Elëwin

L'aldaron fut rassuré que Bran se range à son avis. Un sourire sur les lèvres, il mit le chariot en marche, secouant les rênes. Les chevaux suivirent les consignes et s'engagèrent dans le chemin de droite.
Ils avançaient calmement, presque trop au goût d'Elëwin dont le sourire s'était effacé. Il était nerveux. Après tout, il était en première ligne dans ce plan. Et non content d'être éprouvé par leur dernier accrochage, il ne se sentait plus capable de faire appel aux miracles de son dieu... Et si les deux individus qu'il commençait à mieux discerner étaient de la même engeance que leurs kidnappeurs ? Il leur suffirait de prendre leurs armes et de le cribler de carreaux ! Les autres avaient bien su viser en leur courrant après. La douleur dans son épaule était encore là pour en témoigner !
L'avait-ils déjà vu ? Ils avaient l'air de fouiller... ? Oh ! Il ne s'agissait pas d'un tas de planches, mais d'un chariot accidenté comme le leur. Des survivants d'un accident... voilà donc comment ils auraient pu finir eux aussi ? Un frisson parcouru l'échine du dévôt qui fit une prière silencieuse à Faconneur pour le remercier de lui avoir sauvé la vie.

- Ils sont deux... ils m'ont vu... chuchota-t-il à l'intention de ses compagnons.

Il était loin et aucune arbalète ne pouvait encore l'atteindre ! Devait-il s'arrêter avant que ce soit le cas, pour échanger avec les inconnus à distance raisonnable ?

Edition 20/10/2020 08h36 par FroloX
20/10/2020 08h18
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Ce que voyait le saltimbanque ne lui disait rien de bon. Ce charriot qui avançait à vitesse réduite avait tout d'une nouvelle menace... ou d'un équipage habitué à cette route esquintée et plus prudent que le maladroit écrasé sous les planches. Aussi le sang de Nizam ne fit qu'un tour :

- Sam ? Quittez la route et le charriot. Allez vous mettre à l'abri des herbes et tenez-vous prêt à tirer. Si vous êtes aussi agile que tout à l'heure, nous avons toutes nos chances.

Il s'avança jusqu'à l'objet brillant au milieu du chemin. Une cuillère en argent ? Etrange. Pas le temps d'étudier ça pour le moment. Il l'empocha puis retourna du côté du petit homme pour déposer son sac dans les fourrés alentours.

- Un charriot arrive,glissa-t-il sans le regarder. ça ne présage rien de bon. Laissez-moi faire.

Le charriot continuait d'avancer mais l'occupant était encore trop loin pour distinguer clairement leurs tenues. Il n'y avait plus de temps à perdre. Alors il se mit à chanter doucement.

Oh, mes oripeaux
Bigarrés que vous êtes
Oh mes oripeaux
Vêtements de fête !

L'heure est à la tristesse
Devenez gris, mornes et pleurez
L'heure est à la finesse
Vous nous métamorphosez

Alors, le petit homme vit sous ses yeux que les traits du demi-elfe basané se changèrent en un teint plus clair aux formes plus rondes. Ses vêtements changèrent imperceptiblement mais en un instant, il aurait juré qu'il était habillé comme leurs assaillants du matin.

- Je vous avais dit que j'avais plus d'un tour dans mon sac !

Et ignorant soudain le halfelin, il avança vers la charrette de quelques pas, se mettant en vue, son arbalète baissée mais prête à tout, comme s'il n'avait rien à craindre... donnant l'assurance à qui pouvait le voir qu'il était déterminé tout en ayant les traits durcis. Comme s'il venait de perdre quelqu'un.

Dans l'esprit de Nizam, c'était évident. Soit il aurait affaire aux membres de la secte Ardraco et il devrait bluffer. Soit c'était quelqu'un d'autre, peut-être un étranger, et ils ne connaîtraient sans doute pas la secte en question. Auquel cas, il serait juste un quidam dont le compagnon de voyage venait de se ramasser sur la route.

________________________________________
HRP : Lancement sort "Déguisement"

Edition 20/10/2020 23h08 par Nezami
20/10/2020 23h08
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

Sam mis la petite clef, qu'il était loin de penser trouver, dans une poche de son gilet. Il releva la tête afin de vérifier les propos de Nizam. Effectivement, il y avait bien un chariot semblable à ceux des bandits, qui se dirigeait vers eux. Il était encore loin mais cela ne présageait rien de bon du tout.

Cela ne s'arrêtera donc jamais ! Il y en a combien encore ? pensa l'halfelin, dépité par la tournure des évènements.

Il étudia les environs pour faire ce que proposait le barde mais à la réflexion il n'était pas d'accord avec ce plan... Certes, il serait caché dans les herbes du bas côté, mais il ne verrait rien pour agir et aider le cas échéant...

Le petit blond préféra se relever quand le melessë passa dans son dos pour déposer ses affaires hors du chemin et se dirigea plutôt vers le chariot. Il déposa son sac du côté opposé au nouveau venu en carriole, l'occultant partiellement. L'odeur étant trop forte, il mis son foulard vert qui entourait son cou devant la bouche et le nez, afin de couper un peu sa force nauséabonde.

C'est à ce moment là, que sous ses yeux, par magie, le ménestrel se transformait ! Hébété, il ne pouvait que l'écouter pour comprendre sa stratégie, mais il n'eût qu'une demande de laisser faire. Sam pensa qu'il allait essayer de gagner la confiance de ce bandit, mais encore fallait il que cela en soit un ! S'il advenait que ce passant était étranger aux évènements, et se sentait au contraire menacé, peut être prendrait il les armes et protégerait sa vie sans se douter de son erreur...

Conscient de cela, l'halfelin se mit à ramper sous le chariot renversé. Comme il avait du temps, il fouilla un peu (Investigation) afin de savoir ce qu'il contenait et surtout pour se faire un espace adéquat pour le futur combat. Il avait pour projet d'utiliser ce fort improvisé, pour harceler l'assaillant en lui tirant dessus, si d'aventure cela tournait au vinaigre.

Le laisser faire oui, mais lui proposer une porte de sortie en cas de pépin c'est mieux, se dit intérieurement le petit blond.

~ ~ ~ ~ ~


L'halfelin réussi tant bien que mal à se glisser sous la carcasse du chariot, cherchant à garder une meurtrière disponible pour trier sur les assaillants. Se faisant, dans l'obscurité relative du lieu, il repéra des objets métalliques éparpillés. Des couverts... Et ? Des pièces. Il avait du mal à les compter et à vérifier s'il s'agissait d'or, d'argent ou même de cuivre, mais à vu de nez, il devait y en avoir pas mal.

Console R.P.

Lancé de 1d20+1 ~ [17] : 18

Edition Aujourd'hui 09h22 par FroloX
Hier 18h02
Thomiry devaldoré
Thomiry devaldoré

Toujours bien caché à l'arrière du chariot, derrière le siège du conducteur, Bran ne perdait pas pour autant une miette de ce que faisait les deux hommes non identifiés qui se trouvaient devant eux.
Il observait attentivement leurs moindres faits et gestes tentant de déterminer qui ils étaient, amis ou ennemis.
Rien dans leur comportement ne laissait supposer l'une ou l'autre de ses hypothèses. Ils se contentaient pour le moment de fouiller le tas de planches qui jonchaient le sol et qui s'avéra être les restes d'un chariot accidenté.

Après un moment, les deux hommes s'en retournèrent vers les bois et disparurent de son champ de vision.
Quand ils réaparurent, aucun des deux hommes qui se trouvaient là quelques instants auparavant n'était plus là. À la place se trouvait un homme, habillé exactement comme leurs ravisseurs.
Bran resserra son étreinte sur la poignée de son arc et chuchota à Ellewin et Tilouka.

- C'est un des kidnappeurs. Les deux autres doivent se cacher dans les bois sur le côté. Soyons prudent.

Hier 22h15
Elëwin
Elëwin

Le chariot avançait, s'approchant du lieu de l'accident. Les yeux perçants de l'aldaron suivaient l'air de rien les faits et gestes des deux hommes, de plus en plus proches. L'un des deux était un halfelin, il en était presque sûr et le second, un homme plutôt grand. Leur manège n'avait pas vraiment de sens pour Elëwin. En tout cas, pas s'ils étaient effectivement des brigands...
Le grand dit quelque chose et un changement imperceptible eut lieu sur lui. A cette distance, il était difficile de dire quoi.
Le petit homme se dirigea alors vers le chariot accidenté pour y disparaître.
Bran donna son avis sur ce qu'il voyait, mais Elëwin secoua doucement la tête en signe de dénégation.

- Non ! Il a quelque chose qui cloche avec cette théorie... Je ne sais pas expliquer pourquoi, mais je les vois plutôt comme des gars comme nous, qui doivent craindre que nous soyons des brigands et qui se préparent à s'en défendre. chuchota-t-il.

Alors, le plus grand venant à leur rencontre, Elëwin haussa suffisamment la voix - en Cyfand - pour être entendu.

- Paix ! Vous n'avez rien à craindre, car je fui moi aussi ces brigands !
" Dites à votre ami sous le chariot de sortir, avant de se blesser...


Façonneur me guide !

[Sagesse - Perception : 23]
[Sagesse - Intuition : 16]

Console R.P.

Lancé de 1d20+5 ~ [18] : 23

Lancé de 1d20+5 ~ [11] : 16

Edition Aujourd'hui 09h07 par FroloX
Aujourd'hui 08h45
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi
Nizam Al-Hafez ibn-Ramavi

Bigre ! il est fort ce c... !

Nizam était clairement impressionné par la sagacité du charretier ! A moins que ce ne soit une ruse pour permettre à ses petits camarades de les contourner. Une seconde, Nizam faillit relever son arme mais quelque chose dans l'attitude du jeune homme en face de lui le mit en confiance : Outre qu'il n'avait aucun attribut physique des membres de la secte Ardraco, il n'en avait pas non plus les méthodes.

Le barde souffla et se libéra la concentration de son sort. Instantanément, il reprit son apparence normale et laissa pendre mollement son arme vers le sol.

- Désolé l'ami, mais nous avons dû faire face à pas mal de déconvenues depuis ce matin. Oh et ne prenez pas ombrage de ce changement d'apparence. C'était une manière de nous donner du temps au cas où ces ordures soient encore sur notre dos.

Il allait se tourner vers Sam pour lui proposer de sortir quand il s'arrêta et revint fixer ses yeux sombres dans ceux de l'inconnu :

- Hey ! ... Brigands vous dites ? Vous avez vous aussi eu affaire à cette sorte de secte ? Vous devriez descendre un instant et nous raconter tout ça, qu'en dites-vous Sam ?

Aujourd'hui 18h44
Sam OrgeJuteux
Sam OrgeJuteux

Sam ne s'attendait pas à trouver un butin sous le chariot. Pour lui, les brigands kidnappaient des gens, mais, si en plus, ils rajoutaient la vénalité à leur palmarès, cela devenait vraiment le gratin des malfrats !

Il se disait que cela devait appartenir aux habitants de la Croisée et qu'il serait intéressant de leur rendre ce butin très mal acquis. A défaut de retrouver les propriétaires, il serait sûrement possible de bien dédommager le temple ou l'aubergiste pour leur aide.

Le petit halfelin prit l'initiative de prendre un sac de jute qui trainait, car il lui fallait un contenant, et d'y placer le maximum du butin qu'il pouvait. Il ne fit pas la fine bouche et ne considéra donc pas que l'argenterie n'était pas digne d'intérêt. Mais, de là où il était, ce n'était pas possible de bien entendre, mais il aurait juré que l'on avait crié. Cela n'avait pas eu l'air d'avoir de conséquences car Nizam n'avait pas bronché.

Le petit blond continua de nettoyer les lieux minutieusement. Une fois fait, il fit basculer le sac à terre en attrapant une anse qui était proche de l'ouverture par laquelle il était passé. Cela permettait d'atteindre la poche centrale et d'y ranger le trésor discrètement (Discrétion). Il ne voulait pas que cela puisse éveiller l'appétit des possibles étrangers.

C'est à ce moment là, que libéré de sa tâche, Sam alla se mettre en position pour surprendre les brigands, car il entendait le chariot, preuve qu'il était suffisamment proche. Cela ne se passa pas du tout comme prévu. Nizam commença à parler et il était clair qu'il ne se sentait pas en danger. Dans sa cachette, le petit halfelin avait dû louper quelque chose d'important... Puis le barde s'adressa à lui comme pour lui proposer de venir discuter.

Le petit homme fit le trajet en sens inverse afin de sortir de son abris de fortune. Une fois dehors, il passa une tête afin de voir ce qu'il se passait. Il ne semblait, effectivement pas y avoir de danger. Il resta cependant derrière le chariot car il n'avait pas entièrement confiance pour l'instant et en attendait plus avant de se livrer. Il se rappela soudain de son apparence ! Rien de pire, pour être considéré comme un malhonnête citoyen.

- "Excusez le foulard sur mon visage, mais cette odeur ! C'est vraiment insupportable."

Aujourd'hui 22h58